Dormir aux bains publics en Corée du Sud pour 10$

Dormir aux bains publics en Corée du Sud pour 10$

C’est au milieu de mon voyage en Corée du Sud que j’ai découvert l’astuce des bains publics. Lorsque j’ai dit à un local qui m’avait pris en auto-stop sur un bout de chemin que j’essayais d’économiser un maximum sur mon séjour en Corée, il m’a dit : « Pourquoi tu ne dors pas aux bains ? ».

Dormir aux bains ?? Quelle idée !

Et pourtant, après avoir entendu ses explications, ça m’a paru être l’affaire du siècle. Apparemment, pour 10$, je pouvais profiter des bains publics, spas et saunas et même dormir sur place.

Incroyable ! Je décide sans attendre d’aller passer la nuit suivante aux bains publics. Mais les circonstances m’en ont finalement empêché…

Une semaine plus tard, alors que j’étais dans un train, occupé à dessiner mon panneau d’auto-stop, une vieille dame m’a donné deux entrées gratuites pour des bains à Séoul. Quelle chance ! Je me rendais justement à Séoul pour prendre un avion. C’était l’occasion à ne pas manquer !

J’ai donc passé ma dernière nuit en Corée du Sud aux bains publics JCM Spa Sauna à Séoul.

Les bains publics en Corée du Sud
Les bains publics JCM-Spa à Séoul en Corée du Sud

Les bains publics en Corée du Sud, un hébergement bon marché

Vous trouverez des bains publics dans toutes les villes de taille moyenne. La plupart du temps, ils sont ouverts 24h/24 et laissent donc la possibilité de dormir sur place. Le prix est plus avantageux que les auberges de jeunesse. C’est donc une bonne alternative lorsque vous ne savez pas où dormir !

Prix et horaires

En ce qui concerne les bains JCM Spa Sauna, le prix était de 10$ (peignoir compris) pour 12 heures.

Pour 10$, vous avez accès aux bains, douches et saunas. Serviettes, brosses à dents, savons, rasoirs sont à votre disposition. Des massages, un coiffeur et un restaurant sont également disponibles en supplément.

La plupart des bains publics en Corée du Sud fonctionnent de la même façon et les prix oscillent entre 10$ et 15$ (en général plutôt 10$). Si vous voulez passer la nuit aux bains, renseignez-vous à l’avance sur le prix, qui peut varier en fonction de l’horaire d’arrivée. Par exemple aux JCM Spa Sauna, le prix baisse entre 17:00 et 20:00.

A l’intérieur comment ça se passe ?

Après avoir reçu un peignoir et une serviette à l’accueil, je rentre dans le vestiaire des hommes. Il y règne une atmosphère assez nouvelle pour moi : Des hommes en costards-cravates venus se détendre après une journée de boulot, en côtoient d’autres en peignoir et d’autres encore complètement nus.

Les clients rentrent et sortent par plusieurs portes autour du vestiaire, tantôt nus, tantôt en peignoir. Je ne me sens pas super à l’aise… Non pas à cause de la nudité ambiante, mais parce que je ne veux pas avoir l’air du jeune touriste qui n’y connait rien. Et c’est pourtant bien le cas ! Je me sens soudainement un peu perdu.

Je décide de jouer la carte de l’observation ! Tout en enfilant mon peignoir, je guette les allées et venues des gens autour de moi. Tout à coup, je croise le regard d’un gars nu avec un gros tatouage de dragon sur le torse à la Yakuza ! Je braque mon regard sur mon casier.

J’espère qu’il n’a pas cru que je le regardais particulièrement… Bon ! l’observation, c’est délicat dans un endroit comme ça. Je vais plutôt partir en reconnaissance des lieux.

Évidemment, les indications sur les portes sont toutes en coréen. Le peignoir sur le dos, j’ouvre une première porte au hasard.

Ah… Les toilettes…

Un gars qui se lavait les mains tourne le regard vers moi et se pousse un peu pour me laisser accéder aux toilettes. Sauf que je n’ai pas envie moi… Je suis de plus en plus mal à l’aise. Bon, je rentre quand même et je fais semblant…

Après les toilettes, je me dirige vers une seconde porte. Soudain, une pensée me traverse l’esprit. Vu que les indications sont en coréen, je risque de débarquer dans l’espace réservé aux femmes par erreur.

Et me voilà stoppé net, immobile au milieu des vestiaires. A ce stade, je pense que tout le monde dans la pièce avait compris que j’étais paumé. Mais personne ne semblait prêt à m’aider. Malheureusement, rares sont les Coréens qui parlent anglais.

Conscient du ridicule de la situation, je me réarme de courage et je décide de juste suivre les autres clients.

Je découvre donc la salle d’eau à gauche des vestiaires, avec les bains et douches. De l’autre côté, les vestiaires donnent sur une grande salle partagée avec les femmes, avec différents saunas et un restaurant. Quelques clients sont allongés sur des matelas de sols et regardent la télé. Certains sont déjà endormis.

Je vois… C’est ici qu’on dort. La salle est très calme. Ça me parait bien.

Dormir aux bains publics
La salle où l’on dort allongé sur des petits matelas

Je décide de commencer par me faire cuire dans les saunas. Il y en a plusieurs à différentes températures. Le dernier, aux allures de four en briques, affiche une température de 90°C. A peine le sablier écoulé à un quart que je sors déjà en rampant.

Les saunas aux bains publics
Les saunas

Il est temps de m’attaquer aux bains. Dans cette grande salle, tout le monde est à poil ! Il faut donc se déshabiller au vestiaire avant d’entrée.

Moi, si tout le monde est à poil, ça ne me dérange pas de l’être aussi (enfin pas trop). J’enferme mon peignoir dans mon casier et j’entre donc en essayant d’avoir l’air le plus décontracté possible. A droite, plusieurs bassins à des températures différentes font face à une grande télé qui diffuse un match de baseball. A gauche, se trouvent les douches, assises ou debout. Comme à la piscine, je commence par me doucher avant de rentrer dans le premier bassin.

La salle des bains aux JCM Spa Sauna
La salle des bains

Je ressors vers 22h, étourdi par la chaleur des bains et un peu somnolent. C’est la faim qui m’a poussé hors de l’eau. Je me re-douche, puis me dirige vers la sortie de la salle. Sur la porte, un dessin semble suggérer aux clients de se sécher avant de sortir de la salle.

Eh ? Mais je n’ai pas de serviette moi…

D’un rapide coup d’œil, je constate que tout le monde a une serviette marron avec lui.

Mais où les ont-ils trouvé… ?

Je n’en vois nulle part à disposition dans la salle, et je ne peux pas débarquer tout mouillé dans les vestiaires comme un touriste mal élevé…

Décidément… J’en ai fait des choses pendant mes voyages, mais j’ai rarement aussi peu maîtrisé la situation que maintenant…

Finalement, je trouve une serviette étendue sur une table à massage que je pique discrètement et je sors des bains, content de moi et affamé !

Bien sûr, le restaurant est un peu cher. Mais l’espace partagé propose également un stand où je m’achète un bol de nouilles instantanées et des boules de riz pour 3000 Won (environ 2,30€).

Repu et reposé, je m’approprie un matelas de sol et m’installe dans un coin avec mon ordinateur pour commencer à taper cet article. Autour de moi, des Coréens vieux ou jeunes se prélassent en regardant la télé, discutent entre amis ou s’enlacent entre couple. Certains dorment déjà.

Ma nuit aux bains publics en Corée du Sud
2:00 et je ne dors toujours pas

Vers minuit, la lumière et les télévisions s’éteignent. Les personnes autour de moi s’endorment une à une. J’aimerais en faire autant, mais la lumière vert fluo des panneaux de signalisation des sorties de secours est trop forte et je suis régulièrement réveillé par le passage de quelques clients, venus cuver aux bains. J’avoue que j’ai toujours un peu de mal à dormir dans les endroits insolites. C’est vraiment handicapant pour moi en tant que voyageur. En Inde, j’ai voyagé pendant 16 heures dans un bus de nuit, sans fermer l’œil une seule fois. Résultat, en arrivant à New Delhi, je me suis fait arnaquer par un chauffeur de taxi…

Bon ! Je finis tout de même par tomber dans un sommeil profond, puisque mon réveil sonne déjà depuis longtemps lorsque je me réveille au petit matin. Heureusement, tout le monde autour de moi est déjà parti et je ne crois pas avoir dérangé qui que ce soit ! Il est 7:00. Je suis rentré à 19:30 la veille, je dois donc quitter les bains en 30 minutes si je ne veux pas payer de supplément.

Je fais un tour dans le bassin d’eau glacée pour bien me réveiller, puis je quitte les lieux. Mon avion décolle dans 3 heures. J’ai pile le temps.

Je me sens un peu fatigué. Au final, je n’ai pas dormi très longtemps. Mais c’était amusant ! Et surtout, je maitrise maintenant les bains publics ! Je me sens d’attaque pour ma prochaine destination : Le Japon !

Mots clés qui ont permis aux internautes de trouver cet article:

  • ou dormir en Corée
  • photo de femme nus toilet puplic korea du sud
Commentaires
  • Faure#1

    30 décembre 2018

    Super article, j’ai pas eu l’occasion d’y dormir quand j’y suis allé. C’est bon à savoir, merci de partager cette expérience hors du commun…!

    Répondre
  • Laurent#2

    8 juin 2019

    Bonjour, où étaient les serviettes marrons ? où peut-on laisser son sac de manière sécurisée ? est-ce que certains avaient des mini serviettes comme au Japon dans les onsens ?

    Répondre
    • Guillaume#3

      17 juin 2019

      Les serviettes marrons sont distribuées avec le peignoir à l’accueil. Il y a des casiers pour garder ses affaires. Enfin, il me semble que les mini-serviettes ne sont pas fourni, mais tu peux en acheter. Certains coréens amènent leurs propres serviettes et savons d’ailleurs.

  • Nosa#4

    8 juillet 2019

    Coucou ! Pour être honnête, je ne savais pas qu’il était possible de dormir aux bains publics, c’est un conseil que je vais garder au coin de ma tête, ça peut sans aucun doute être bien utile pendant mon séjour.

    Répondre

 

Votre adresse E-mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués*

CommentLuv badge