Que faire en Corée du Sud ? Mon itinéraire de deux semaines

Que faire en Corée du Sud ? Mon itinéraire de deux semaines

En novembre 2018, lors de mon long périple à travers l’Asie, je suis arrivé en Corée du Sud à Séoul. Mon objectif était de rejoindre Pusan (au Sud) pour y prendre un bateau pour le Japon. Je me suis alors lancé un défi afin de redresser mon budget : Voyager à travers la Corée du Sud en auto-stop avec 13€ par jour.

Si vous voulez en savoir plus sur mon expérience de voyage en auto-stop à petit budget en Corée du Sud, voici mon article dédié.

L’itinéraire que j’ai suivi n’avait absolument pas été préparé en avance. Je l’ai élaboré au fur et à mesure, en fonction des conseils des locaux rencontrés. Et voici finalement ce que ça a donné !

Quand voyager en Corée du Sud : Les températures dans ce pays sont très basses (-5°C) en hiver et assez hautes (25°C) en été. La meilleure saison pour s’y rendre est vers le mois d’octobre, lorsque les forêts se teignent aux couleurs de l’automne.

Séoul

Venant de Mongolie par avion, j’ai atterri à Séoul. Quelques jours sont nécessaires pour découvrir cette ville, en particulier les incontournables comme le palais royal ou la N Seoul Tower sur le Mont Namsan.

A Séoul, j’ai été hébergé par un hôte Couchsurfing. Je trouve idéal de se faire héberger en arrivant dans un nouveau pays. Je peux ainsi recevoir des conseils de base de mon hôte comme où acheter à manger, comment obtenir de l’internet…

Voici les quartiers sympas que je vous recommande :

Itaewon

Mon hôte habitait dans ce quartier. Il est en plein centre de la ville et très animé. Dans le même quartier, j’ai passé une nuit à l’auberge Itaewon Time Zone (voir la page Booking) car mon hôte était indisponible ce soir-là. Je vous recommande cette auberge, elle était sympa et bon marché !

Note : Un voyageur sud-coréen que j’ai rencontré à Okinawa rêvait d’ouvrir un bar dans ce quartier. Peut-être que depuis, son rêve c’est réalisé.

Myeong Dong

Situé au Nord de la ville, c’est un lieu fréquenté par les locaux pour le shopping. Mais vous y trouverez également des stands de street food et l’étonnant marché de Namdaemun.

Myeong Dong à Séoul en Corée du Sud

Le quartier de Myeong Dong

Le parc Tapgol

Plus au Nord encore, un local m’a fait découvrir les alentours du parc Tapgol. En journée, c’est un simple quartier de travailleurs. Mais le soir, les nombreux restaurants de rue, stands de street food et bars accueillent les locaux après une longue journée de travail. J’ai beaucoup aimé cet endroit, peu fréquenté des touristes.

BBQ près du parc Tapgol à Séoul en Corée du Sud

BBQ coréen près du parc Tapgol

La DMZ ou « Zone démilitarisé »

La plupart des touristes se rendent depuis Séoul à la fameuse « Zone démilitarisé » qui marque la frontière entre la Corée du Sud et la Corée du Nord.

Personnellement je n’y suis pas allé, puisqu’il faut payer assez cher un tour et, une fois sur place, le seul intérêt est de se prendre en photo devant le panneau « DMZ » (c’est ce que m’a raconté un voyageur Taiwanais).

Mais si ça vous intéresse, sachez que des tours vous y emmènent à la journée depuis Séoul. Adressez-vous à n’importe quel guichet d’informations touristiques.

Chuncheon

Ma première destination était cette petite ville au Nord-Est de Séoul. J’avais rapidement lu sur Internet que cet endroit est connu en Corée du Sud pour son poulet Dakgalbi (une recette spéciale de poulet frit).

Pour moi, une recette spéciale de poulet frit, ça vaut carrément le détour !

Ce fut difficile de quitter Séoul en auto-stop. J’ai dû sortir de l’agglomération en prenant le métro.

En ce qui concerne Chuncheon, la ville est sympa, sans avoir rien de spécial. Effectivement, le poulet frit était super bon ! Malheureusement, je ne peux pas vous conseiller de restaurant, puisque c’est une gentille membre de Couchsurfing qui m’en a cuisiné !

Poulet Dakgalbi à Chuncheon en Corée du Sud

Poulet Dakgalbi à Chuncheon cuisiné par une locale

A propos, si vous cherchez un endroit où manger, n’hésitez pas à demander aux locaux. Ils ne parleront peut-être pas bien l’anglais, mais seront toujours ravis de vous aider !

Sokcho et le parc national de Seoraksan

Le lendemain, une voiture m’a emmené directement jusqu’à Sokcho sur la côte Est. Là, je suis resté deux nuits, pour profiter du parc national de Seoraksan. Il s’agit d’une vallée coincée entre deux magnifiques montagnes, où vous pouvez randonner à la journée dans les sentiers tracés, visiter les temples bouddhistes ou prendre le téléphérique pour admirer la vue. L’endroit est plein de touristes mais vraiment magnifique !

Depuis Sokcho, des bus locaux (les n°7 et 7-1) vous emmènent aux pieds des randonnées pour 1300 Won (1€).

Le parc national de Seoraksan près de Sokcho

Le parc national de Seoraksan près de Sokcho

A Sokcho, j’ai logé à la guesthouse « Marine », une auberge très relaxante avec petit dej compris que je recommande (13€ la nuit sur AirB&B) ! Elle est un peu éloignée du centre de Sokcho mais située dans un petit quartier sympathique en bord de mer, réputé pour ses restaurants de fruit de mer. De plus, vous n’aurez qu’à marcher une minute pour prendre le bus pour le parc. Voir la page AirB&B de l’auberge

Gangneung et ses environs

Ma petite expérience personnelle, le village de Jumunjin

Sur le chemin vers Gangneung, un conducteur m’a déposé quelques kms avant ma destination, dans un petit village de pêcheurs sur la côte Est. Là, je suis tombé par hasard sur une petite auberge de jeunesse au bord de la mer. Damien, le proprio, un ancien voyageur, m’a proposé de m’héberger gratuitement en échange de mon aide pour tenir l’auberge. J’ai accepté avec plaisir et j’y suis resté deux semaines.

L'auberge Re Do Backpacker's à Jumunjin

L’auberge Re Do Backpacker’s à Jumunjin

Je faisais le nettoyage, le changement des draps et le soir, je faisais la fête avec les pécheurs du coin au bar, je tenais le bar de l’auberge.

Mais mon véritable rôle était d’appâter les jeunes en distribuant des flyers pour les soirées au bar de Damien. Et ça marchait très bien ! Ce n’est pas souvent que l’on voit un Européen à Jumunjin, et les Coréens sont toujours contents de pratiquer un peu l’anglais (à la différence de leurs voisins japonais qui ne font aucun effort). Les jeunes locaux passaient donc souvent au bar pour discuter un peu et montrer les progrès qu’ils avaient fait en cours d’anglais.

BBQ de rue à Jumujin avec un voyageur et les pécheurs du coin

BBQ de rue à Jumujin avec un voyageur et les pécheurs du coin

Les pêcheurs du coin m’ont adopté et m’emmenaient souvent pêcher sur leur bateau le matin. Maintenant, je suis un pro de la pêche à la mouche !

Cette expérience m’a non seulement permis de travailler dans une auberge, mais également de m’intégrer parmi les locaux et de découvrir leur culture. Car si la Corée du Sud est un pays tout aussi développé que la France, le pays est encore très marqué par sa culture et ses traditions !

Si vous passez dans le coin et que vous êtes à la recherche de lieux authentiques, faites un tour à Jumunjin ! Vous pourrez loger à l’auberge Re-Do Backpacker’s, et peut être dormir dans l’un des lits que j’ai monté.

Le sous-marin espion Nord-Coréen

Le village de Jeongdongjin au Sud de Gangneung est un endroit populaire en Corée du Sud pour admirer le lever de soleil.

Le mini sous-marin espion à JeongdongjinPetite curiosité locale, un mini sous-marin nord-coréen y est exposé. Il se serait accidentellement échoué en tentant de récupérer des espions nord-coréens en 1996.

Autre particularité, un impressionnant bateau de croisière surplombe la ville… Depuis la falaise ! Il s’agit en fait d’un hôtel, le Sun Cruise Resort & Yacht.

Les grottes de Hwaseongul et de Daegeumgul

A 50 km au Sud de Gangneung, vous pouvez explorer les immenses grottes de Hwaseongul et de Daegeumgul.

Celles-ci sont accessibles en bus depuis la ville de Samcheok. C’était un peu compliqué de s’y rendre en auto-stop car peu de gens y vont en voiture. Mais ces grottes en valent la peine !

Andong et le village d’Hahoë

Depuis les grottes, continuez votre chemin jusqu’à Andong.

En réalité, j’ai peu profité d’Andong car j’ai bien pris mon temps sur le chemin. La route depuis les grottes traverse la chaine de montagne de Taebaek. Ces petites montagnes recouvertes de collines cachent de petits villages, des rizières, des rivières et des coins de nature paradisiaques et j’ai pris du plaisir à m’y perdre.

En ce qui concerne Andong, il s’agit d’une destination touristique connue pour ses petits villages traditionnels aux alentours. Je vous conseille de faire un tour au village d’Hanoë. Vous pouvez le visiter à la journée en prenant un bus depuis Andong.

Le village d'Hahoe près d'Andong

Le village d’Hahoe près d’Andong

A Andong, j’ai logé à l’auberge « Peter Pan Guesthouse », petite mais confortable (15$ la nuit). Voir la page Booking de l’auberge

La ville historique de Gyeongju

Descendant toujours plus vers le Sud, rendez-vous dans un lieu chargé d’histoires ; la ville de Gyeongju.

Autrefois capitale d’un royaume s’étendant sur la péninsule Coréenne (de -57 à 935 ans), la ville regorge de trésors culturels comme le temple de Bulguka, la grotte de Seokguram, les tombes royales de Daereungwon et bien d’autres…

Le palais Donggung à Gyeongju

Le palais Donggung à Gyeongju

Le parc national de Hallyeohaesang sur le littoral Sud

Pour le temps qu’il me restait, j’ai décidé de rejoindre Pusan, puis de me perdre dans le parc national Hallyeohaesang qui protège une partie du littoral Sud.

Je vous conseille au moins d’aller jusqu’à Tongyeong, où le sommet du Mt. Mireuk offre une vue 360° panoramique époustouflante sur le littoral. Le télécabine pour y monter coute 10000 Won (7,80€ environ) aller-retour et il y a encore 400 mètres à grimper jusqu’au sommet.

Vue depuis le Mt Mireuk

Vue depuis le Mt Mireuk

Conclusion

Sur les conseils d’une amie Coréenne, j’ai voyagé en Corée du Sud en novembre en suivant la côte Est. Et j’ai vraiment été agréablement surpris de la beauté du pays sur mon chemin, et de la gentillesse des locaux. Je n’ai pas pu compter le nombre de fois où je me suis fait aider, ou juste rendu service sans même que je le demande.

Mon plan initial était de prendre un bateau depuis Pusan pour le Sud du Japon. Mais finalement je suis remonté à Séoul pour attraper un avion direction Hokkaido (c’était bien moins cher) en me jurant de revenir dans ce pays.

Mots clés qui ont permis aux internautes de trouver cet article:

  • que faire en coree du sud
  • corée du sud itinéraire
  • itinéraire corée du sud
  • Que faire en coree du suds
" data-link="https://twitter.com/intent/tweet?text=Que+faire+en+Cor%C3%A9e+du+Sud+%3F+Mon+itin%C3%A9raire+de+deux+semaines&url=https%3A%2F%2Flittlebigworld-voyage.com%2Fitineraire-de-deux-semaines-en-coree-du-sud%2F&via=">">Tweetez
0 Partages

 

Votre adresse E-mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués*

CommentLuv badge